Les radars : vers une conduite de plus en plus responsable

La vitesse excessive est l’une des causes d’accident mortel sur les routes françaises. En 2017, le nombre de morts par accident automobile est de 3693. C’est dans cette optique que le gouvernement a pris des mesures afin de réduire ce chiffre. L’une de ces mesures est la mise en place et l’exploitation des radars. Comment les radars contribuent alors à la sécurité routière en France ?

Les types de radars
Le radar ou « Radio Detection and Ranging »  existe en plusieurs types.

  • Le radar vitesse fixe : agit contre les conducteurs dans les zones dangereuses.
  • Le radar pédagogique : informe seulement le conducteur du comportement qu’il devrait avoir.
  • Le radar mobile : embarqué dans un véhicule, le radar détecte la vitesse des voitures qui le dépasse ou qui le croise.
  • Le radar discriminant : sanctionne l’excès de vitesse d’une catégorie de véhicules comme les poids lourds par exemple.
  • Le radar de feu rouge : sanctionne les infractions commises par le conducteur  lié aux feux.
  • Le radar vitesse mobile : il s’agit de radar installé dans les voitures arrêtées des professionnels.
  • Les radars sur les passages à niveau : ce type de radar se trouve près des passages à niveau.
  • Le radar tronçon : Ils permettent de contrôler un ralentissement brusque devant les radars fixes. 

Le fonctionnement des radars

Les radars détectent l’excès de vitesse des voitures à travers des ondes électromagnétiques. Dès que ces ondes détectent l’infraction, le radar prend en photo la voiture en infraction et envoie les informations au centre national du traitement. Le centre, par l’intermédiaire du fichier national d’immatriculation identifie la voiture et le propriétaire de cette dernière. Ce dernier alors dans les jours qui suivent l’infraction reçoit l’avis de contravention.

Renforcer la lutte contre l’insécurité routière avec les radars

2017 est l’année de mise en place de contrôle plus performant à travers des nouveaux dispositifs et des nouvelles mesures.  A partir du 01 janvier 2017, pour les voitures des entreprises, les sociétés ont l’obligation de dénoncer les chauffeurs en infraction photographiés par un radar. L’année 2017 c’est aussi la mise en œuvre de l’externalisation des radars par l’opérationnalisation des radars multifonctions. La spécificité de ces radars c’est qu’ils peuvent verbaliser plusieurs infractions en même temps. Les radars discriminants ont connu également une évolution considérable. Désormais en double face ces radars peuvent flasher l’avant et l’arrière des voitures en infraction. Enfin le radar de virage fait son apparition en 2017. Techniquement impossibles à l’origine, ces radars sont actuellement disponibles. Ils servent à contrôler la vitesse d’un véhicule dans une courbe.

Conclusion
Toutes ces mesures ont été prise en 2017 afin de renforcer la sécurité routière en France et de garantir le respect des lois en vigueur en l’occurrence le Code de la route. Malgré ces mesures Toutefois, force est de constater qu’en 2017 la présence des radars n’ont pas permis de faire baisser le nombre des morts sur les routes comme le veut l’objectif initial de la mise en place des radars.

 

Share this article

Tags:
Connectez-vous pour commenter

Informations

Securite-routiere-22 est un portail d'information, aide et conseils, sur la sécurité routière, le code de la route, le permis à points l'automobile, les taxis, les chauffeurs privés et tous ce qui touche le domaine de la route.

DERNIERS POSTES

Newsletter

Pour rester informé(e) de l’actualité et événements de Securite-routiere-22, abonnez-vous à notre newsletter.